André Cassagnes

 

Si vous débutez dans le monde du cerf-volant et découvrez les pages de ce blog fédéral, le nom d'André Cassagnes ne vous dira probablement rien. Pourtant André Cassagnes  est au cerf-volant moderne ce que Brel , Ferrat et Brassens ... furent à la belle chanson Française.

 Monsieur Cassagnes ou plutôt Maitre Cassagnes est un inventeur génial. Vous qui avez surement dessiné, enfant,  avec le télécran sachez que c'est de son inventeur que nous parlons.

André a  été aussi créatif en matière de cerfs-volants que dans son métier de développeur. Une de ses brillantes astuces fut de mettre au point, par moulage, une petite pièce plastique capable d'assembler toutes les configurations de cerfs-volants cellulaires.


 Cette invention a libéré l'imaginaire dans la conception de cerfs-volants cellulaires. Roues , anneaux olympiques volants, horloges, châteaux...

 Mais l'hommage que nous souhaitions rendre à ce pilier historique du "cerf-volant club de France" va au delà de l'ingéniosité du personnage. André Cassagnes pourrait jouer les stars, sa reconnaissance est planétaire dans le microcosme cerf-voliste ...nenni... André est homme modeste qui n'hésite pas à tomber une roue de 5 mètres de diamètre pour sauver le petit cerf-volant d'un gamin prit dans ses lignes.

 André Cassagne est aussi, par dessus tout (ce qui est logique pour un cerf-voliste de cette stature), un homme généreux et prolixe. Il n'hésite pas à expliquer ses astuces de constructions, à partager ses trouvailles, à donner ses inventions et parfois ses cerfs-volants à ceux, petits et grands, débutants et experts, qui partagent la même passion des cerfs-volants. André a déjà gagné,  par le partage désintéressé de son talent, sa part d'éternité.

 J'ai eu l'occasion de croiser André à Paris sur les pelouses de Bagatelle ou au festival cerf-voliste  de Berck sur mer. A son contact j'ai autant appris sur la nature humaine que sur le cerf-volant. André est pour moi et certainement pour beaucoup de cerfs-volistes un terreau fertile de la création et du bonheur de voler et de partager.

 Il m'a apprit que nous n'étions que les dépositaires de l'ingéniosité de ceux qui nous ont précédé et que la seule façon de perpétuer  cette passion du vent et des cerfs-volants qui nous anime, était de transmettre , de partager notre expérience et nos trouvailles avec les plus jeunes , généreusement et sans attendre de contreparties.

 Pour faire rire ce grand Monsieur et son inséparable compagne, je m'étais prosterné à ses pieds avec tous les membres de mon club, lors d'une réception officielle sur un grand festival. C'était une boutade, quoique André Cassagnes pourrait bien être notre Gourou vénéré et respecté.

 Merci à toi Maitre Cassagnes

 

MT