Réglement de la compétition de CV de combats

057_histoire_CV.jpg

Cerf-volant de combat avec fil coupant

 (proposition de réglement de compétition)

 

 

Projet de formalisation du règlement du 22 novembre 2010

CONDITIONS ET REGLEMENT DES EPREUVES

A. Conditions techniques de la compétition

  • A.1). Les cerfs-volants sont obligatoirement en matériaux naturels (papier, bambou, coton).
  • A.2). Les cerfs-volants sont de tailles et de formes libres mais identifiables en vol.
  • A.3). Les cerfs-volants insuffisamment identifiables du sol par les juges peut être disqualifié.
  • A.4.). Le fil coupant (manjha) ne peut être réalisé  qu'avec les matériaux traditionnels (coton, soie, lin). Tout autre utilisation de matériau de lignes peut entrainer une élimination du compétiteur.
  • A.5). La longueur minimum de la ligne est de100m en début de combat et 50m pendant le combat, aucune longueur maximum n'est imposée.
  • A.6). Le bas de ligne non coupant est autorisé.
  • A.7). Les bobines sont d'un diamètre maximum de 25 cm.
  • A.8). La manipulation de la ligne ne peut être que musculaire et humaine, aucun matériel à moteur n'est autorisé.
  • A.9). Les queues de cerfs-volants en fil coupant ou équipés de lames coupantes sont interdites.
  •  

Educ'en ciel

EDUC'EN CIEL 

Un projet éducatif de la FFVL 

« Une culture de l’air, du vent et de l’environnement » 

 LES INTERETS EDUCATIFS 

 La pratique du cerf-volant permet de développer chez l’enfant, au même titre que n’importe qu’elle autre activité sportive : 

  •   les facteurs d’exécution, l’augmentation de l’efficacité motrice et facultés perceptives.
  •   La contribution au goût de l’effort, du dépassement.
  •   La confiance en soi ; la maîtrise des réactions émotionnelles.
  •   L’apprentissage du sens de la responsabilité et de solidarité

Le cerf-volant Monofil

Ce type de cerf -volant constitue la plus ancienne des pratiques (8000 ans avec le Manu en feuilles cousues de lianes et utilisé pou r la pêche de l'Orphie par les tribus Maori dans les iles mélanésiennes).

Le cerf-volant monofil est maintenu en vol par son pilote avec une seule ligne. Contrairement aux idées reçues, ce type de cerf-volan t nécessite un pilotage de la ligne. En effet, le cerf-voliste monofil peut ressentir intimement les variations du vent à travers les tensions et vibrations de  la ligne. Ces variations de tensions permettent , avec l'expérience du vent, de sentir les cisaillements, les thermiques, les conflits entre les masses d'air ou les courants régionaux.

Le pilote de monofil peut alors interagir sur son cerf-volant en modulant la tension de la ligne : relâcher le fil, ramener le fil, pomper sur la ligne... Il peut ainsi braver les turbulences d'un envol dans une aérologie perturbée par des obstacles et gagner en altitude les vents réguliers et laminaires. 

Noeud dit "cassagne"

 Il ne vous est jamais arrivé d'être obligés de changer de lignes en catastrophe avec des gants, de règler leurs longueurs tout en volant... Difficile sinon impossible avec un noeud "tête d'alouette" bien serré et quelquefois mouillé.. Pour moi, c'est facile, en utilisant le noeud coulissant qu'André Cassagne m'a appris à faire dans les débuts des années 90 à Vincenne un jour de grand froid.

En une seconde, je peux décrocher mes lignes..C'est un noeud coulant, mais il a la particularité d'être facilement défaisable. Avec un peu de pratique, vous le réaliserez en 30 secondes. Le voici en quelques photos. Pour vous entrainer, prenez un bout de bride de 30 ou 40 cm et suivez les photos dans l'ordre. Une fois la technique maitrisée, vous la reporterez sur vos gaines de lignes à la place de la tête d'alouette. Lire la suite :Noeud dit "cassagne"

Fabriquer un Train de Cerf-volant

Fabriquer un Train de Cerf-volant

C’est beau, c’est technique et ça figure au Top 50 des choses les plus demandée. Voici enfin l’art et la manière de monter un train.

Que ce soit en statique ou en dirigeable, il existe plusieurs techniques pour monter un train de cerfs-volants. Air du temps oblige, nous allons étudier une méthode pour monter un train de dirigeables.

Celle retenue permet de monter des cerfs-volants sans changer leur bridage. Attention toutefois, car sachez qu’un train développe une force qui peut très vite devenir très difficile à maîtriser. N’oubliez jamais que la pression est proportionnelle à la surface et surtout au carré de la vitesse du vent.

Procédez graduellement en montant d’abord deux cerfs-volants en train, puis trois, et ainsi de suite. Au delà de trois ou quatre cerfs-volants, il faudra sûrement renforcer le premier, la pression exercée risquant de faire éclater sa membrure. Chaque cerf-volant est relié au suivant par un système d’erses et de brides de raccord. Pour chaque cerf-volant, il faut le double d’erses qu’il y a de points d’attaches de brides, sauf pour le premier, ou ce nombre est identique (dessin 1)

 

FABRICATION DES ERSES

Couper des morceaux de fil de 40 cm.

Faire deux marques espacées de 30 cm.

Plier le fil en faisant correspondre les marques

et faire un noeud de plein poing. Il faut veiller à ce que les marques se trouvent toutes au même endroit sur les noeuds. On obtient ainsi deux erses identiques (dessin Il)

On posera deux erses, une devant et une derrière, à chaque point d’attache du cerf-volant (dessin III).

L'image “http://www.lecerfvolant.info/trucs_et_astuces/traincv7.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Avant la pose, les erses du bas se trouvant sur l’arrière, seront garnies de trois ou quatre perles (dessin VI)

Le Vent, qu'est ce dont ?

 Mais c'est quoi dont ? Dans l'atmosphère, les masses d'air n'ont pas les mêmes caractéristiques : Certaines sont plus chaudes, d'autres plus froides, et certaines plus humides que d'autres. Enfin ces masses peuvent êtres des zones de basses et de hautes pressions. Le vent provient donc principalement des différences de pression et de température de ces masses d'air.

Lire la suite de Le Vent ? C'est quoi dont ?

Couper n'est pas jouer (saison 1)

Technique - Technique - Couture cerf-volant

Le moins qu'on puisse dire c'est que si le modèle de cerf volant, qui occupe vos rêves et que vous projetez de fabriquer de votre temps, votre sueur et vos mains, est un peu gros ou si il comporte plein de pièces similaires ou si elles sont longues ou si ... en fin bref le moins qu'on puisse dire c'est que la découpe est sans doute la partie la moins intéressante (donc la plus "chiante") des étapes de la construction d'un cerf volant (avec peut être le tracé et la couture ... bien que le bridage soit aussi un peu pas mal galère aussi)...

 

S'abonner à